Les blessures et les secrets d’un enfant juif
au cours de la seconde guerre mondiale
tome 2











Commander en ligne














Les volets bleus

tome 2 Les chemins du désespoir

Jean-Jacques Erbstein
Préface de Chantal Didier, éditorialiste politique

prix public TTC 20€
format 154 x 240
340 pages
ISBN :  9791094135655

commander en ligne

Le texte
La guerre continue à faire rage en Europe et dans le monde. Dans la petite ville du sud de la France où Misha et Elisabeth sont réfugiés, le capitaine Galatin, commandant la Milice, soutenu par les SS du sinistre officier Mueller, traque les juifs, les communistes et les réfractaires, qui sont torturés et envoyés dans les camps de la mort. La résistance s’organise, les SS se font de plus en plus menaçants, la tension et la peur montent et Elisabeth redoute d’être dénoncée. Aidée par une alliée inattendue, elle finira par rejoindre une de ses cousines dans le Cantal.
Misha revit cette année 1943, où il a été heureux entre le scoutisme, son ami Nanou et la jeune Clémence. Tandis que sa mère pense avec nostalgie à sa jeunesse en Hongrie ou à sa vie à Paris où elle a réussi à faire venir sa mère Rosza.
Adulte, aidé de sa fille Marie, Misha part à la recherche de l’histoire des membres sa famille éparpillée, morts, exilés ou déportés.
Il finit par apprendre que Jozsef, le père qui l’a abandonné quand il était nourrisson, a refait une vie heureuse dans la campagne hongroise. Avant de mourir d’épuisement à Buchenwald, alors que sa femme et son fils ont été gazés.
C’est avec une grande émotion que Jean-Jacques Erbstein a rédigé Les volets bleus, à partir des notes de son père, le grand journaliste Roland Erbstein le petit Misha. Pendant cinq ans, il a fait des recherches pour retracer une histoire vraie, celle de sa famille hongroise et d’un petit garçon juif.

L' auteur
Jean-Jacques Erbstein est médecin en Moselle. C’est son cinquième livre, après Les voyages de Philibert (2 tomes), Le Blues de la blouse blanche et L’homme fatigué, qui a obtenu le prix Littré du Groupement des écrivains-médecins.